Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - margotdenis

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 »
1
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 21, 2019, 10:03:10 pm »
Jour #1208

Quatre jours depuis ma dernière libération et remise en cage. Je ressent ce même sentiment très bizarre et difficilement descriptible comme après chaque libération. Comme une baisse de moral, pas de la tristesse, non, mais un manque, une sensation de vide, un relâchement de l'attention à l'égard de Madame :(

Je sais que dans quelques jours tout ira mieux. Le désir, l'envie, la gourmandise seront là, à nouveau. Mais pour cela je dois attendre plusieurs jours. C'est pour cela que j'aime les longues périodes de chasteté pour ressentir et profiter longuement de cette sensation de désir et de dévotion intense. Parfois je me dis que je préférerais rester en cage, plutôt que devoir subir cette période de récupération post-libération...Notre complicité de couple n'en serais encore que plus forte!

D.

2
Discussions générales / Faire son "Coming Out", ou pas?
« le: février 21, 2019, 07:29:13 pm »
Le récent témoignage de l’un d’entre nous me donne l’occasion de poser la question du « coming out ». Certains d’entre nous vivons la CMC de manière permanente 24/7. La CMC fait partie intégrale de notre vie, parfois depuis plusieurs années. La CMC est un état de fait au sein de notre couple, mais reste confidentielle. Pourtant, un jour, cela pourrait bien finir par ce savoir, d’une manière ou d’une autre. Alors messieurs les encagés, seriez-vous prêt à faire votre « coming out » ?

3
Encagés / Re : encagé Phi de LYON
« le: février 21, 2019, 07:20:08 pm »
Je remercie Madames Azurine et Pinkfur pour leur intervention.

Bizarre en effet cette dominatrice vénale qui se fait passer pour un homme encagé !??

Pourquoi ne pas supprimer complétement son profil et messages associés...

D.

4
Journaux des encagés / Re : Journal de rocknroll2_69
« le: février 20, 2019, 10:48:13 pm »
Hé bien! Mon chers Rock' , ta KH ne manque pas d'imagination... pour un coming out, c'est un peu radical  :-\

J espère seulement que Margot ne suivra pas voie là  ::)  Elle porte déjà une petite clé au bout d'une longue chaîne, qu'Elle aime montrer lorsque nous sommes dans des endroits "incognitos".

Cette idée du coming out pourrait faire l'objet d'un sujet/sondage (j'y pense).

D.

5
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 19, 2019, 11:10:28 pm »
Jour #1206

Finalement ce week-end a marqué la fin de mon challenge de la Saint-Valentin. 48 jours encagés, Non-Stop, avec pour récompense, ma libération.

Samedi soir, nous sortons en couple au restaurant puis au cinéma. Margot est très sexy. Elle me domine, perchée sur ses hauts-talons et porte Sa petite clé en évidence sur son petit pull moulant. Nous passons une soirée délicieuse en Amoureux.

De retour chez nous, Margot me demande de choisir sa tenue pour la deuxième partie de soirée. Sur son ordre, je me mets à nu. Je déshabille Madame. Puis, j’habille Madame avec la tenue choisie par mes soins.

Margot dirige une séance de teasing, soufflant le chaud et le froid sur mes parties intimes. Margot m’offre son corps et son intimité pour Adoration. Mais j’ai l’interdiction d’embrasser son sexe, là tout près, juste au-dessus de mon visage. Margot s’offre alors à moi et me demande de la pénétrer…avec le godemichet. Je prends le gode en bouche à la manière d’un bâillon-gode et pénètre Margot. La vision de son sexe pénétré, là devant mes yeux, m’excite au plus haut point. Je me dévoue totalement au plaisir de Margot. Elle jouit. Je suis comblé d’offrir tant d’Amour à Margot.

Dimanche matin, je suis toujours en cage. Trop excité par nos ébats de la veille, je me laisse allez au plaisir anal sous la douche. Pris de remord, j’avoue la chose à Margot…on frôle l’incident diplomatique… Je dois porter mon Rosebud durant toute la journée.

Dimanche soir, c’est le moment de notre rituel : la toilette de Madame. Après avoir déshabillé Margot, Elle s’apprête à me retirer la cage : « Je veux que tu bandes pour moi, mon chéri. Mais je t’interdis de te toucher ! » Comme tous les dimanches soir, je fais la toilette de Margot, y compris sa toilette intime. Pour la première fois depuis plus d’un mois, j’ai la possibilité d’avoir une érection. Ma queue est tellement raide que cela est presque douloureux.

Une fois la toilette de Madame terminée, Margot me donne Ses consignes. Elle me donne l’ordre de me masturber devant Elle, et attendre son ordre pour éjaculer. Nous nous masturbons tous les deux sous la douche. Je ne peux retenir mon plaisir, et je suis rapidement à deux doigts de jouir… je retiens mon souffle… je me caresse lentement de la main gauche… mais rien n’y fait… je suis tout au bord… Margot commence le décompte des dix dernières secondes : dix… neuf… le temps semble une éternité… je ne sais plus comment faire pour me retenir… cinq… quatre… je gémis comme pour supplier Madame de me délivrer de ma souffrance… trois… deux… maintenant ! J’éjacule.

Je ne sais pas combien de temps cela à durer au total, peut-être deux minutes tout au plus? L’orgasme a été si bref, comme un éclair, que je ne me souviens pas d’en avoir vraiment profité. En fait j’étais trop concentré à contenir mon plaisir, que l’effort de concentration a masqué mon plaisir à la manière d’un orgasme ruiné.

Je remercie ma Déesse de m’avoir offert la libération. Retour en cage.

D.

6
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 16, 2019, 02:07:29 pm »
Jour #1203

Ce week-end, nos enfants s'absentent pour quelques jours. A partir de dimanche soir, nous serons donc seuls "entre adultes". C'est notre période de récréation... :D

Margot a parlé de s'occuper de moi ce dimanche soir... :D

Je ne sais pas à quoi m'attendre... mais cela importe peu en définitive . Petite branlette frénétique chronométrée, orgasme ruiné plus long ou autre récompense... Seule Margot à le pouvoir de décider de mon sort  ;) :D :D

Je sais que l'échéance approche. Je me sens de plus en plus fébrile. J'ai tellement hâte de m'abandonner aux pieds de Margot, mon Épouse, ma Reine, ma Mtrss, Ma Déesse Adorée.  :) :D :D :-* :-* :-*

D.

7
Journaux des encagés / Re : Frimousse acte II
« le: février 16, 2019, 01:50:42 pm »
Bravo à toi Frimousse qui sait resté chaste durant plusieurs jours sans cage! comment fais-tu?
Très honnêtement, j'en serais incapable. J'ai besoin de ma cage pour me préserver de mes mauvaises pulsions.

D.

8
Journaux des encagés / Re : Le journal de dmstr
« le: février 15, 2019, 10:23:55 pm »
Citer
  (...) J'en suis d'ailleurs au point d’espérer, pour cette soirée de Saint Valentin, qu'elle m'annonce vouloir me garder ainsi un mois supplémentaire.

Je pense exactement la même chose en ce moment. Parfois je me dis qu'une libération est trop facile. Je suis en cage depuis 46 jours, et je supporte très bien (à ma grande surprise) le fait de ne pas bander ni éjaculer. Cela ne veut pas dire que je ne sois pas épanoui sexuellement, bien au contraire !

Je vous souhaite à tous les deux, plein de plaisir et d'amour, durant cette nouvelle période de chasteté...

D.

9
Discussions générales / Re : Parti bleu
« le: février 14, 2019, 10:37:32 pm »
Bonjour, vu les description, cette cage n'est pas "super" mais l'anneau de base trop petit. Les testicules ne doivent en aucun cas bleuir, être endoloris, ou engourdie. Cela est le signe d'un problème de circulation sanguine, car l'anneau de base est trop serré. Même avec des testicules lourds et gonflés, l'anneau ne doit pas bloquer la circulation du sang. Donc cela n'est pas normal. Cela ne passera pas avec le temps, surtout ne pas poursuivre ainsi. Il faut avant tout changer la taille de l'anneau de base.
La cage oui, mais la santé avant toute chose.

D.

10
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 14, 2019, 10:16:08 pm »
Jour #1201

Je vous souhaite une très belle soirée de Saint-Valentin à vous Mesdames, Keyholders, et à vos hommes en cage.

Ce soir, je ne déroge pas aux tâches familiales et ménagères : préparer le repas, coucher les enfants, descendre les poubelles, repasser et plier les habits...

Ce soir, je reste en cage pour Madame. Je me sens fébrile. Mon petit bout en cage depuis le début de cette année, n'en fini plus de mouiller... J'ai parfois l'impression que je vais éjaculer tout seul, spontanément, sans pouvoir rien faire... :-[

Ce soir, je succombe au plaisir cérébrale.

Ce soir, j'offre à Madame pour la Saint-Valentin, un nouvel écrin pour Son "petit bout". Madame a choisit Elle-même la nouvelle petite cage de métal que je porterais bientôt pour Elle. Nous sommes impatients de recevoir notre nouvelle petite cage. J'aurais l'occasion d'en reparler en détails prochainement.

D.

11
Journaux des encagés / Re : Journal de Denis
« le: février 12, 2019, 06:33:45 pm »
Salut Frimousse, Rock'

Merci pour vos messages. Dans le feu de l'action, hier soir, enflammé par mes désirs, heureux d'être frustré et sous le contrôle de ma Déesse, j'ai demandé à rester en cage pour la Saint-Valentin. Margot a simplement acquiescé :" Bien sur mon chéri ". Mon geste est un signe de dévotion et d'Amour  :-*

D.

12
Journaux des encagés / Re : Journal de rocknroll2_69
« le: février 12, 2019, 01:55:14 pm »
Salut l'ami

Citer
Hé, les gars, soyez indulgents pour ceux qui sont, restent encagés et qui n'ont pas eu de "soulagement" depuis fort longtemps…

Je pense bien à toi Rock'. Sache que la souffrance de la frustration n'a d'égale que l'extase de ta future libération ! Je suis sûr que Madame pense aussi très fort à toi...

Denis.

13
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 12, 2019, 01:40:04 pm »
Jour #1199

J'étais extrêmement frustré ces derniers jours, car doublement frustré, de ne pas pouvoir honorer Madame comme je le souhaitais  :-[

Mais hier soir, Margot m'a enfin permis de nouveau de goûter à son intimité :D Sans tarder, je me glisse entre ses cuisses brulantes. Le visage blottît entre ses cuisses, je me délecte de son petit cocon d'amour. Ma langue parcours chaque recoin de son intimité. Je prends le temps de lécher, sucer, embrasser mais aussi sentir l'odeur de son sexe. Mes doigts s’immiscent à l'intérieur de son cocon chaud et humide  :D :D

Je suis à l'écoute du plaisir de Margot, je sens son ventre se cambrer, sa respiration s'accélérer, son orgasme me comble de bonheur. Nous nous enlaçons tendrement après avoir fait l'amour (car oui, c'est ainsi que je fait l'amour à Margot). Nous sommes incapables de trouver le sommeil. Margot me parle de ses fantasmes, et de ses désirs de partie de "jambes en l'air" avec un amant TBM... Nous discutons longuement des désirs et fantasmes de Madame... que nous vivrons certainement un jour...

D.

14
Journaux des encagés / Re : Frimousse acte II
« le: février 12, 2019, 12:36:23 pm »
Citer
(...) d'autres, en d'autres contrées, se sont vus visiter par des objets coquins...
Je remercie de fond du cœur Madame pour m'avoir accordé un orgasme (anal) ce WE, pour me libérer de quelques tensions, et m'aider à poursuivre le chemin en cage.

Citer
Hé, les gars, soyez indulgents pour ceux qui sont, restent encagés et qui n'ont pas eu de "soulagement" depuis fort longtemps… 

On pense à toi Rock'! Si cela peut te consoler un peu, j ai offert à Madame ma chasteté pour la Saint-Valentin, et je lui ai demandé de rester en cage jusqu'au week-end... Margot n'a pas hésité à accepter mon offrande

D.

15
Madame Maylis,

Nous savons tous que l'homme est obsédé par son pénis. Mais l'homme sait-il lui-même pourquoi il ressent se besoin de se masturber et d'éjaculer? Je pense pas connaître la réponse.

Peut-être faut-il chercher du coté de notre métabolisme et de notre ADN. L'homme en tant qu'individu mâle serait "programmé" pour copuler et assurer la reproduction de l'espèce humaine. Le plaisir est une autre notion supplémentaire (culturelle) propre à l'espèce humaine? Ce besoin d'éjaculer serait inné? J'ai le souvenir que l'envie d'éjaculer a débutée à l'adolescence avec les premières transformations du corps et le passage vers l'homme adulte. Les transformations hormonales de l'homme, entrainerait l'activation du "programme" de reproduction et les besoins d'éjaculation. Je n'ai jamais cessé de me masturber depuis l'adolescence, jusqu'à la chasteté masculine contrôlée...

La notion de plaisir et d'orgasme serait après tout uniquement culturel et sociétale. Cette notion de plaisir a évolué en fonction des civilisations, des cultures et des religions (des interdits aussi). L'éjaculation est souvent associé à l'orgasme pénien, car les deux se produisent quasi-simultanément lors de la stimulation du pénis (masturbation, pénétration), pourtant ce sont deux choses différentes. Un homme peut faire l'expérience de l'éjaculation sans pour autant avoir un orgasme (orgasme ruiné). L'éjaculation peut aussi être provoqué par un massage prostatique et sans stimulation du pénis.

La chasteté masculine sous le contrôle de ma KH et Épouse, me permet d'expérimenter une nouvelle forme de rapport au sexe, de vivre une nouvelle sexualité dans mon couple. Mes rapports avec l'éjaculation  ont changé aussi. Mais l'éjaculation fait toujours partie de ma sexualité. Ma KH se charge de me soulager manuellement à raison d'une fois par mois. Le trop plein de semence produite durant les périodes de chasteté s'écoule aussi naturellement sans aucune stimulation, par des pertes nocturnes ou en journée (évacué avec les urines).

D.

16
Bonsoir Maylis,

Vaste sujet que celui de la recherche du plaisir "au masculin", de l'homme et son pénis. Je vous souhaite de réussir dans vos travaux de recherche, en espérant que votre travail vous apporte les réponses attendues.

Si il est encore temps, je répondrais sans hésitation à votre formulaire, grâce au lien publié par cagelover.

D.

17
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 09, 2019, 06:41:40 pm »
Jour #1196

Aujourd'hui, début d'après-midi. Moment de calme pour les enfants. Madame a une envie soudaine de s'occuper de moi.

Margot:"Attend-moi dans la salle de bain, je te rejoins"

Margot me rejoins, ferme la porte à clé. Elle me demande de quitter mes habits du bas (pantalon, boxer, chaussettes) et de lui présenter mes fesses. Je penche en avant contre le meuble de salle de bain, les jambes écartées.

Margot se place derrière moi et me pénètre rapidement avec un stimulateur prostatique "Aneros". Madame pratique un long massage de la prostate qui ne tarde pas a me faire jouir. Je retiens mes gémissements... discrétion oblige.

Merci Margot pour ce moment de plaisir surprise  :D :D : :-*

D.

18
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 09, 2019, 06:19:03 pm »
Chasteté et sexualité

La pratique de la chasteté masculine contrôlé dans notre couple Gynarchiste, ne signifie pas pour autant, absence de sexualité. Bien au contraire, la chasteté masculine a redonné vie à notre Libido.

Notre sexualité est bien différente de celle que l’on a connu jusqu’alors, par le fait même que Madame a l’exclusivité du contrôle de Sa sexualité et celle de notre couple. Comme cela est inscrit dans notre contrat de chasteté, notre vie sexuelle est entièrement dédiée au plaisir de Madame, le mien étant devenu non indispensable et laissé à l’appréciation de Madame.

La chasteté masculine permanente a modifié ma perception du désir sexuel et la recherche du plaisir. La chasteté permanente a supprimé la masturbation chronique et quotidienne de ma vie sexuelle. Je réserve désormais toute mon énergie sexuelle à Madame et à Elle seule. Madame, convaincue de son contrôle gagne en confiance et se montre plus active et entreprenante. C’est donc Madame qui décide quand et comment avoir des relations sexuelles.

Le plaisir sexuel de Madame est le résultat d’un savant mélange de caresses, de massages érotiques, d’effleurements, de caresses intimes, cunnilingus quotidien du matin et du soir, face-sitting et adoration. Mon pénis étant en cage pour des périodes de plusieurs semaines, j’ai développé de nouvelles facultés dans l’art des caresses intimes et du cunnilingus que je pratique très régulièrement.

Mon petit pénis (devenu propriété de Madame) est quasi-inutile à Madame pour son plaisir "physique". Il est vrai que je n’ai jamais offert autant d’Orgasmes à Madame, depuis que je suis en cage de manière permanente, alors que j’étais à peine capable de faire jouir Madame lors de nos rapports intimes passés. Si Madame a une soudaine envie de rapport intime avec pénétration, je l’honore longuement avec un gode-ceinture pour lui offrir tout le plaisir qu’Elle désir. Il arrive parfois que Madame utilise « son » petit pénis comme un jouet sexuel pour son propre plaisir, à la manière d’un godemichet : le pénis enduit d’une crème dé-sensibilisante est recouvert d’un ou plusieurs préservatifs pour éliminer toute sensation de plaisir et empêcher l’éjaculation.

Le pénis est utilisé par Madame uniquement dans un but strictement hygiénique pour soulager mes (mauvaises) pulsions. Madame pratique Elle-même le travail manuel du sexe de manière efficace pour obtenir une éjaculation rapide sans me laisser le temps de prendre du plaisir : les pratiques peuvent varier, selon l’humeur de Madame, entre masturbation frénétique très rapide, ou bien un travail plus lent jusqu’à l’orgasme ruiné. Parfois, Madame accepte que je pratique moi-même la masturbation, mais toujours sous son contrôle et chronométré. Madame fixe le délai à respecter, faute de quoi je retourne en cage sans avoir éjaculé. Madame peu aussi pratiquer un massage du sexe toujours enfermé en cage avec un vibromasseur.

Mon véritable plaisir sexuel est ailleurs. J’ai (re)découvert le plaisir anal, qui est la source de tous mes orgasmes. Contrairement au plaisir « pénien » court et impulsif, le plaisir anal offre des orgasmes bien plus longs et diffus dans tout le corps. L’orgasme anal est souvent multiple. Madame contrôle mes orgasmes grâce au travail anal sous toutes ses formes, en passant par le massage de la prostate (milking) ou la sodomie (gode-ceinture). Mon plaisir sexuel est plus cérébral et envoutant que la simple pénétration vaginale.

La chasteté masculine contrôlé nous a ouvert les portes vers une sexualité totalement libérée, sans tabou ni préjugé, épanouie…

D.

19
Journaux des encagés / Re : Journal de Denis
« le: février 09, 2019, 06:08:50 pm »
Titou,
La perception des choses en différente selon la durée depuis laquelle on est en enfermé... un seul jour peut sembler très long pour un homme qui attend sa délivrance depuis 40 jours..

...une petite pensée au passage pour RocknRoll69 qui devra attendre 8 jours de plus... courage!

D.

20
Journaux des encagés / Journal de Denis
« le: février 08, 2019, 07:14:39 pm »
Jour #1195

Hier j'ai bien faillit prendre +1 jour, ce qui était mérité, vu mon comportement désagréable et de reproches fait à Madame  :-[

Heureusement pour moi, Margot a bien voulu accepter mes excuses et retirer la pénalité  ::) Depuis hier soir, je ne lui refuse plus rien et obéit à chacune de ses demandes...

Un grand Merci à Mme Margot.

D.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 »