Auteur Sujet: Chasteté longue durée: un avis medical  (Lu 12625 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Liocked24/7

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 1117
  • Popularité : +24/-4
  • Sexe: Homme
  • Je vois la vie en rose, grace à la cage !
    • Voir le profil
  • Type de cage: Dickcage silicone, Prison morgane sur mesures avec gardienne, pointes et cockring
Chasteté longue durée: un avis medical
« le: novembre 06, 2013, 05:18:35 pm »
Un avis medical à lire en anglais ici:
http://www.medhelp.org/posts/Sexuality--Relationships/is-it-ok-to-stop-ejaculating-for-3-months-straight/show/262432

En résumé; il demande quel genre de probleme il peut avoir en décidant 3 mois d'abstinence totale.
Réponse médicale: pas de probleme connu à priori car les fluides corporels sont recyclés en permanence et non pas stockés.
"Posséder un pénis revient à être enchaîné à un fou". Sophocle
"Pour vivre heureux, vivons cagés". Vany
"Cagé: agneau dans son enclos, décagé: lion dans le salon ". Claire
"Le seul plaisir qui te reste, c'est le mien!" SueKH, mon épouse.

Hors ligne Philchaste

  • Expert
  • *****
  • Messages: 141
  • Popularité : +1/-0
  • Sexe: Homme
  • Ma PdM est enfin arrivée....
    • Voir le profil
  • Type de cage: PdM 4,5cm
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #1 le: novembre 06, 2013, 07:19:04 pm »
C'est effectivement très intéressant...ça devrait rassurer nos Kh qui tiennent à notre petite santé....mais entre ça et l'article, il faut s'attendre à de longues longues périodes d'encagement,
Une question se pose, peut-on avoir du plaisir pendant nos périodes d'encagement, ou juste de l’excitation? se doit-on d'être complètement à la disposition de nos Kh ou peut-on leur "quémander" quelques plaisirs? doit-on seulement attendre patiemment?

Hors ligne Liocked24/7

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 1117
  • Popularité : +24/-4
  • Sexe: Homme
  • Je vois la vie en rose, grace à la cage !
    • Voir le profil
  • Type de cage: Dickcage silicone, Prison morgane sur mesures avec gardienne, pointes et cockring
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #2 le: janvier 24, 2014, 09:16:38 pm »
Un petit rappel au sujet du "milking" détaillé par John récemment:
Cette pratique n'a rien d'obligatoire pour une chasteté longue durée.
Tous les fluides sont recyclés en permanence.
C'est plus une pratique à décider en couple.
Mon avis perso est qu'il est "dommage" pour qui pratique la chasteté de "perdre" le bénéfice de celle ci dans cette sorte d'ejaculation sans orgasme.
Ce que John dit très bien lorsqu'il se sent seul et abandonné suite à cette séance.
Des avis ?
"Posséder un pénis revient à être enchaîné à un fou". Sophocle
"Pour vivre heureux, vivons cagés". Vany
"Cagé: agneau dans son enclos, décagé: lion dans le salon ". Claire
"Le seul plaisir qui te reste, c'est le mien!" SueKH, mon épouse.

Hors ligne Liocked24/7

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 1117
  • Popularité : +24/-4
  • Sexe: Homme
  • Je vois la vie en rose, grace à la cage !
    • Voir le profil
  • Type de cage: Dickcage silicone, Prison morgane sur mesures avec gardienne, pointes et cockring
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #3 le: février 18, 2014, 10:01:08 pm »
Un avis medical à lire en anglais ici:
http://www.medhelp.org/posts/Sexuality--Relationships/is-it-ok-to-stop-ejaculating-for-3-months-straight/show/262432

En résumé; il demande quel genre de probleme il peut avoir en décidant 3 mois d'abstinence totale.
C'est à dire evidemment ni ejaculation ni milking
Réponse d'un médecin du site: pas de probleme connu à priori car les fluides corporels sont recyclés en permanence et non pas stockés.

c'est l'article le plus explicite trouvé sur internet à ce jour.
d'autres figurent sur le site "reuniting"
je me base également sur le bouquin de sarah Jameson dans lequel elle décrit que son mari a déjà atteint une periode de plus d'une année sans aucune éjaculation ni milking d'aucune sorte et sans problème de santé.
On lit tout et n'importe quoi sur internet, mefions nous des avis qui n'en sont pas.
(milking suite à couilles pleines ... stop ! Sauf si c'est fun on est bien d'accord ;-))

"Posséder un pénis revient à être enchaîné à un fou". Sophocle
"Pour vivre heureux, vivons cagés". Vany
"Cagé: agneau dans son enclos, décagé: lion dans le salon ". Claire
"Le seul plaisir qui te reste, c'est le mien!" SueKH, mon épouse.

Hors ligne Philchaste

  • Expert
  • *****
  • Messages: 141
  • Popularité : +1/-0
  • Sexe: Homme
  • Ma PdM est enfin arrivée....
    • Voir le profil
  • Type de cage: PdM 4,5cm
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #4 le: février 18, 2014, 11:45:36 pm »
Oui, je comprends bien, mais d'un autre coté comment savoir si ces durées sans éjac et sans milking n'entrainent pas de problèmes plus tard avec un décalage dans le temps? c'est dur de trouver des infos tangibles...

Hors ligne Bernard60

  • Initié
  • **
  • Messages: 25
  • Popularité : +1/-0
    • Voir le profil
Re : Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #5 le: février 19, 2014, 08:39:59 am »
Un avis medical à lire en anglais ici:
http://www.medhelp.org/posts/Sexuality--Relationships/is-it-ok-to-stop-ejaculating-for-3-months-straight/show/262432

En résumé; il demande quel genre de probleme il peut avoir en décidant 3 mois d'abstinence totale.
C'est à dire evidemment ni ejaculation ni milking
Réponse d'un médecin du site: pas de probleme connu à priori car les fluides corporels sont recyclés en permanence et non pas stockés.

c'est l'article le plus explicite trouvé sur internet à ce jour.
d'autres figurent sur le site "reuniting"
je me base également sur le bouquin de sarah Jameson dans lequel elle décrit que son mari a déjà atteint une periode de plus d'une année sans aucune éjaculation ni milking d'aucune sorte et sans problème de santé.
On lit tout et n'importe quoi sur internet, mefions nous des avis qui n'en sont pas.
(milking suite à couilles pleines ... stop ! Sauf si c'est fun on est bien d'accord ;-))
Comme tu le dis si bien on trouve de tout sur le net ,même des pseudos médecins
Voir aussi sur le long terme les conséquences d'une telle pratique sans parler de celles psychologiques

Ceinturedechasteté

  • Invité
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #6 le: mai 28, 2014, 01:41:54 pm »
Voici un article intéressant que j'ai trouvé sur un site internet à ce sujet. Je pense qu'il vient enrichir le débat:

"Je voulais vous faire part de ma perplexité à propos du problème de prostate qui serait consécutive à une chasteté prolongée.
La plupart des sites se rapportant à la chasteté annoncent en effet que le maintien d’une chasteté durable accentuerait les risques de mauvais fonctionnement de la prostate des hommes et pourrait même entraîner un cancer. Il est alors proposé plusieurs techniques de pression qui permettrait de vidanger cet organe sans entraîner de plaisir.
Ce qui est étonnant, c’est que le risque d’impuissance liée au port prolongée d’un dispositif de chasteté contraignant sur la circulation sanguine n’est que rarement évoqué.

Médecin et chercheur scientifique de mon état vanille, je me suis penché un peu sur ce problème.

Divers problèmes de confort sont susceptibles d’apparaître quand la cage de chasteté est trop grande parce que les corps caverneux peuvent rapidement s’emplir mais moins bien se vider du sang érectif, notamment lors des érections réflexes nocturnes. Ces douleurs peuvent facilement être réduites ou même ne pas apparaître si le dispositif de chasteté épouse parfaitement la taille d’un pénis au repos, soit entre 3,6 et 6cm en moyenne. Plus la cage sera étroite et petite, moins le risque de dysfonctionnement sera grand, évitant le problème récurrent des douleurs nocturnes. Ce sont les cages trop longues ou trop grandes qui peuvent occasionner des problèmes aux flux sanguins et au fonctionnement des artérioles. Au contraire, en empêchant le tout début d’une érection, une cage très courte reste confortable (mais terriblement frustrante), évite les douleurs et peut être portée sur de très longues périodes, pour peu qu’elle soit une cage en métal chirurgical ajourée, comme la « jailbird » ou même les cages « chinoises » par exemple, facilitant un nettoyage minutieux du gland.
La cage n’entraînera alors qu’une forte frustration, longue et pénible, mais en aucun cas douloureuse et plus le port du dispositif durera, plus la frustration augmentera. C’est le privilège de la chasteté d’être efficace avec le temps. Il faut un minimum de trois jours pour en sentir les effets, qui s’estomperont un peu avec le temps, mais qui, si ils sont attisés sexuellement, peuvent s’avérer très puissants avec les mois et les années. L’effet est quasi maximal au bout de six mois sans interruption, mais peut encore être augmenté sur plusieurs années.

Néanmoins, le port prolongé d’un tel dispositif ne sera pas sans effets à long terme sur les capacités érectiles. Une certaine impuissance, due à l’inertie des corps caverneux, se fera sentir au bout de quelques mois. Cette impuissance reste généralement temporaire si l’exercice normal des érections nocturnes y pourvoit, mais peut aussi s’avérer plus capricieuse si la chasteté s’est poursuivi sur du long terme. Ceci dit, les porteurs doivent donc être avisés de ce réel problème et en assumer les conséquences. De fait, un soumis chaste, volontaire sur une longue période, et qui n’aurait plus à utiliser son pénis pour une jouissance, ne devrait pas s’en préoccuper puisque le problème de dysfonctionnement érectile n’engagera aucun trouble majeur, sinon une frustration accrue. Mais, dans de rares cas, l’impuissance pourrait s’avérer définitive.

Au bout d’un an, l’inertie des corps caverneux peut également entraîner un léger raccourcissement de la taille du pénis en érection, mais le pénis retrouve sa taille assez rapidement après quelques mois d’érections normales. Pour ma part, j’ai noté un raccourcissement de plus d’un centimètre en trois ans de port sans rémission.

Bien entendu, la prostate fonctionne comme une glande assez ordinaire et avec le temps et un fonctionnement réduit, la plupart des hommes connaissent un épaississement de sa paroi qui en réduit la souplesse. Cela n’a pourtant rien à voir avec une pathologie sévère. Il s’agit seulement d’un état de fait lié à l’âge. Chez la majorité des hommes, la « vidange » de la prostate n’a rien de nécessaire car en fait, elle ne se remplit pas. Je ne sais pas d’où vient ce mythe réitérée de la nécessaire « traite » de cet organe.

En fait, le liquide prostatique accompagne le sperme lors de l’éjaculation et est produit en continu. Mais il se résorbe aussi plus ou moins en continu, ou bien finit par s’écouler tout seul lors de « pollutions nocturnes ». Il n’y a lieu à « dégorger » la glande que dans de rares cas pathologique de d’épididyme bouché, voire lors de cas exceptionnel de dureté de la paroi glandulaire. En règle générale et hors rarissimes cas d’inflammation, il n’y a nul besoin de laisser s’écouler le liquide prostatique, pas plus qu’il n’est obligatoire de dégorger les glandes de Skene des dames.

Quand au cancer de la prostate, bien qu’on ne sache encore pas tout sur sa genèse, il y a tout lieu de penser qu’il n’a rien à voir avec la quantité d’éjaculations. Pour le cancer, il s’agit d’abord d’un problème de prolifération cellulaire. La (très mince) corrélation potentielle qui existerait avec le cancer de la prostate concerne le nombre déclaré d’actes sexuels par semaine inférieure à 1 ou supérieure à 10 sur un échantillon non représentatif et dont on ne sait même pas l’hygiène de vie réelle. Bien d’autres substances, alcool, drogues et surtout polluants perturbateurs endocriniens peuvent être aussi en cause. Aucune étude ne concerne un lien entre cancer et nombre d’éjaculats. Au demeurant, il n’existe aucune surmortalité due au cancer de la prostate chez les personnes chastes volontaires (prêtres et sectes religieuses étudiées). En revanche, presque tous les hommes finissent par montrer des signes de dérégulation prostatique et de cancer lié à l’âge, et cela, qu’ils soient baiseurs impénitents, chastes, impuissants, prêtres ou éjaculateurs précoces. La recherche porte bien davantage sur les mécanismes enzymatiques de régulation cellulaire. De même, le nombre de cancer de la vessie n’a rien à voir avec le nombre de miction ou le cancer de l’intestin avec le nombre de repas….

En l’absence d’études cliniques réelles, je ne comprends pas d’où vient ce ‘mythe urbain » tellement décrit que nombre de participants s’imposent des éjaculats par pression de la prostate dont rien ne prouve ni l’efficience ni l’absence de plaisir.
Au contraire, ces éjaculats par pression sont régulièrement l’objet des orgasmes lors de relations sodomiques. La jouissance trouvée par ce biais peut être faible ou importante selon les personnes, mais la « traite » de la prostate ne fonctionne qu’à cette condition de provoquer un orgasme, qui, chez l’homme, est directement lié à l’éjaculation (effet sur les sphincters de la prostate).

Aussi, est-il étonnant que des personnes renonçant à l’orgasme coïtal puisse croire que l’orgasme anal serait inexistant. Peut-être apparaît-il plus contraignant et plus humiliant pour des hétérosexuels peu au fait des pratiques amoureuses, mais en aucun cas, cette libération du sperme ne me semble sujette à éliminer des problèmes prostatiques ou à réduire une jouissance. Malmener votre prostate peut limiter peut-être le plaisir masculin, mais c’est pourtant à cause de la pression du pénis dans le rectum sur cette glande par leur partenaire « actifs » que les homosexuels « passifs » obtiennent leur plaisir.

Ma conclusion est donc que une chasteté imposée sur le long terme reste tout à fait possible et d’autant plus frustrante que le dispositif est étroit et que la personne n’obtient aucune éjaculation. Il reste inutile d’exercer toutes ces pressions sur cette « pauvre » glande masculine alors qu’on devrait davantage prévenir les porteurs de dispositif de chasteté du risque vrai, mais faible, d’impuissance à long terme. La culpabilisation des femmes dominantes maltraitant le pauvre soumis ne devrait en tous les cas pas être légitimée par cette pseudo « raison scientifique » et rien ne me semble justifier l’apprentissage de ces techniques de « traite » si ce n’est un jeu d’humiliation par exemple.

Il serait sage d’en finir avec ce mythe bizarre, une chasteté sur plusieurs années n’entraînera sûrement pas de cancer de la prostate, mais en revanche une très longue frustration.

Le problème récurent des irritations sous le pénis reste certainement le facteurs le plus limitant de la durée car les inflammations cutanées et les coupures doivent impérativement être soignées afin de ne pas entraîner de complications majeures. Il faut pour cela tester longuement la cage et trouver celle qui limitera les frottements. En fait, une cage très courte en acier chirurgical interdit toute évasion du pénis et réduit le risque d’irritation.

Si une dominante souhaite faire perdurer la chasteté de son soumis sur de très longues périodes, il n’existe aucun motif réel de se soumettre à des exercices de pression de la prostate, le soumis, porteur d’une cage de chasteté étroite, de la taille du pénis au repos, pourra être gardé chaste aussi longtemps que les deux protagonistes consentants le souhaitent.
Et le moindre paradoxe c’est que la chasteté est à la fois peu douloureuse et encore davantage frustrante avec une cage très étroite qui interdira toute érection normale ! Les soumis doivent donc y songer, rien n’empêche une femme de vous garder en chasteté trois ans ou davantage sans autre soin que le nettoyage de votre gland et cela sans même avoir à ouvrir la cage de chasteté.

La solution de frustration confortable implique donc une cage aussi courte que votre pénis au repos et portée sur une période aussi longue que votre maîtresse le souhaite, et cela sans aucune rémission…"

Ceinturedechasteté

  • Invité
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #7 le: mai 28, 2014, 01:46:38 pm »
En tant que futur encagé permanent, j'avoue que ce point de vue me rassure. La seule chose qui m'inquiète un peu, c'est que je ne vais plus pouvoir bander du tout pendant de longues périodes. Je pense qu'elle devrait me libérer de temps en temps pour que je puisse bander quelques minutes.

A mon avis, du moment qu'on peut bander un peu de temps en temps par une petite libération, rien n'empêche de porter une cage tout le temps. Le reste n'est-il pas que psychose?



Hors ligne Liocked24/7

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 1117
  • Popularité : +24/-4
  • Sexe: Homme
  • Je vois la vie en rose, grace à la cage !
    • Voir le profil
  • Type de cage: Dickcage silicone, Prison morgane sur mesures avec gardienne, pointes et cockring
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #8 le: mai 28, 2014, 03:26:35 pm »
Tu peux également lire le sujet: "Pour en finir avec la question du milking" avec les liens correspondants.
Je tenais moi aussi a faire le point et par conséquent démonter ce "mythe".

Où as-tu trouvé le texte interessant que tu as posté ?
(citer ses sources me parait essentiel pour que chacun puisse juger du sérieux et de l'authenticité de ce qui est rapporté, pour se forger sa propre opinion )
"Posséder un pénis revient à être enchaîné à un fou". Sophocle
"Pour vivre heureux, vivons cagés". Vany
"Cagé: agneau dans son enclos, décagé: lion dans le salon ". Claire
"Le seul plaisir qui te reste, c'est le mien!" SueKH, mon épouse.

Ceinturedechasteté

  • Invité
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #9 le: mai 28, 2014, 05:20:48 pm »
Un site appelé jedominemonmari.com
Certes il est axé sur la domination mais cet article seul me parait intéressant.

Hors ligne Liocked24/7

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 1117
  • Popularité : +24/-4
  • Sexe: Homme
  • Je vois la vie en rose, grace à la cage !
    • Voir le profil
  • Type de cage: Dickcage silicone, Prison morgane sur mesures avec gardienne, pointes et cockring
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #10 le: mai 30, 2014, 09:24:17 am »
Merci à toi pour cette Info sur ce petit blog charmant : apparemment 6 femmes se sont regroupées pour aider les novices à appliquer ce qui figure en titre : un peu la même démarche que notre chère Sylvia dans son domaine de prédilection (et le notre!) de chasteté contrôlée.

J'ai retenu une phrase de cette lecture :

"Les hommes fantasment et jouent. Les femmes construisent et organisent."

C'est tellement vrai ...
Remercions les de jouer avec nous, tout en construisant  !
"Posséder un pénis revient à être enchaîné à un fou". Sophocle
"Pour vivre heureux, vivons cagés". Vany
"Cagé: agneau dans son enclos, décagé: lion dans le salon ". Claire
"Le seul plaisir qui te reste, c'est le mien!" SueKH, mon épouse.

Hors ligne moinsque

  • Couple
  • Connaisseur
  • *****
  • Messages: 67
  • Popularité : +0/-2
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Type de cage: Prison de Morgane sur mesure
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #11 le: mai 30, 2014, 10:13:21 am »
Je constate que nous avons eu les mêmes lectures... En tout cas merci pour l'info.

Hors ligne vdedomi

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 296
  • Popularité : +3/-1
  • Sexe: Homme
  • Chaste depuis le 11 mai 2015 - record en cours
    • Voir le profil
  • Type de cage: CB 3000, Birdlock, Queen's Keep, Holy trainer
Polémique sur les éjaculations qui préviennent le cancer de la prostate
« Réponse #12 le: novembre 09, 2014, 11:39:47 pm »
Pauves de nous !

Le Pr. Hayat affirme qu'il faudrait éjaculer 21 fois par mois (avant 49 ans) lors de rapports avec pénétration pour prévenir le cancer de la prostate (et sans préservatif pour prévenir le cancer du sein chez Madame)...

Polémique, voir : http://mobile.allodocteurs.fr/actualite-sante-sexe-et-prevention-des-cancers-le-pr-khayat-dit-il-la-verite--14784.asp?1=1&IdBloc=1
« Modifié: novembre 09, 2014, 11:44:12 pm par vdedomi »
VdeDomi

hommechaste

  • Invité
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #13 le: novembre 10, 2014, 08:25:24 am »
Je comprends mieux maintenant la crise des curés en campagne ... plus de curés ... ils ont tous du avoir le cancer de la prostate les pauvres ... même la masturbation leur faisait du mal !!  Heureusement qu'il y a des grands scientifiques pour tout expliquer ...

Maintenant on aura un argument pour faire l'amour : "chéri c'est pour le bien-être de ma prostate et de tes seins .... :) :) ".



Hors ligne Liocked24/7

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 1117
  • Popularité : +24/-4
  • Sexe: Homme
  • Je vois la vie en rose, grace à la cage !
    • Voir le profil
  • Type de cage: Dickcage silicone, Prison morgane sur mesures avec gardienne, pointes et cockring
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #14 le: novembre 10, 2014, 10:54:40 am »
Merci Hommechaste d'avoir ajouté une note d'humour à cette vaine polémique  ;)

En effet, aucune corrélation n'est établie à ce jour entre la fréquence d'éjaculations (dans les 2 sens: c'est à dire trop fréquentes ou trop peu fréquentes) et cancer ( ou fonctionnement general) de la prostate. 

Lio
"Posséder un pénis revient à être enchaîné à un fou". Sophocle
"Pour vivre heureux, vivons cagés". Vany
"Cagé: agneau dans son enclos, décagé: lion dans le salon ". Claire
"Le seul plaisir qui te reste, c'est le mien!" SueKH, mon épouse.

Hors ligne Clemclem

  • Novice
  • *
  • Messages: 17
  • Popularité : +0/-0
    • Voir le profil
  • Type de cage: CB-6000
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #15 le: janvier 14, 2016, 12:12:55 pm »
Le manque de réponses fiables (parce que des "Je suis médecin" j'en connais pas mal) es un réel soucis dans toutes les communautés de cages...

Un jour peut être.

Hors ligne Clemclem

  • Novice
  • *
  • Messages: 17
  • Popularité : +0/-0
    • Voir le profil
  • Type de cage: CB-6000
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #16 le: janvier 15, 2016, 02:19:25 pm »
Je me permet de relancer ceci sur un autre sujet:
http://chastete-masculine.com/index.php?topic=436.0

Ca aussi, on en sait toujours rien, et j'aimerais REELLEMENT savoir, car je penses que ma petite amie aimerait vraiment pouvoir me la faire porter la nuit.

Hors ligne alix

  • Expert
  • *****
  • Messages: 378
  • Popularité : +7/-1
  • Sexe: Homme
  • en couple
    • Voir le profil
  • Type de cage: ZZ cage (REd Chili Aken)
Re : Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #17 le: janvier 15, 2016, 03:45:03 pm »
Je me permet de relancer ceci sur un autre sujet:
http://chastete-masculine.com/index.php?topic=436.0

Ca aussi, on en sait toujours rien, et j'aimerais REELLEMENT savoir, car je penses que ma petite amie aimerait vraiment pouvoir me la faire porter la nuit.

Si elle veut te la faire porter la nuit, accepte !
Et même suggère !

Ton sceptre ne craint rien. Tu verras, quand elle te libérera et qu'elle te masturbera pendant 1/4 d'heure, tu seras fier de sa taille et tu verras que ta prostate est en grande forme !

Hors ligne thierry1664

  • Novice
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +12/-1
    • Voir le profil
  • Statut conjugal: en couple
  • Type de cage: cb 6000
Re : Chasteté longue durée: un avis medical
« Réponse #18 le: juillet 14, 2017, 09:51:46 pm »
perso on accepte ou pas tu perds ta virilité mais tu aime ca